samedi 29 décembre 2012

Le Père Noël n’est pas une ordure!

Au PTB nous pensons, comme bon nombre d’habitants de Mons-Borinage, que l’augmentation du prix du sac poubelle blanc à 1 € dès le premier janvier 2013 est une mesure injuste et malvenue.
 
 
Pourquoi ?
 
1/ Parce que cette augmentation va de nouveau toucher principalement les plus fragiles d’entre nous c’est-à-dire les allocataires sociaux, les pensionnés, les travailleurs à temps partiel, etc.
 
Par exemple un chômeur chef de ménage, suite aux décisions prises par le gouvernement Di Rupo, verra son allocation mensuelle passer à terme à 1.069,38 euros/mois et sera de nouveau puni avec l’augmentation du prix du sac poubelle. Lorsqu’on vit en dessous du seuil de pauvreté, chaque euro compte. Ceux qui ont pris cette décision n’ont certainement pas de problèmes de fin de mois.
 
 
2/ Parce que depuis que l’intercommunale est devenue HYGEA soit un partenariat public-privé, le service rendu à la population laisse à désirer et le personnel est mis sous pression. Nous l’avons tous constaté : des rues sont oubliées, le ramassage n’est plus aussi régulier,...
 
La principale raison à cela est qu’une société privée doit faire des profits et est prête à augmenter le prix du sac ou à réorganiser le ramassage pour y arriver, même si c’est au détriment d’un bon service rendu
 
 
Pour le PTB, le ramassage des immondices doit rester 100% public.
 
 
3/ Parce que les dépôts sauvages dont l’assainissement coûte très cher sont de plus en plus nombreux depuis l’introduction des sacs payants. Il y a là un lien indéniable (pour preuve vous ne trouverez jamais de sacs blancs dans des dépôts sauvages).
Augmenter le prix du sac ne résoudra certainement pas le problème, au contraire.
 
Le PTB propose qu’une quantité annuelle de sacs-poubelles soit offerte aux foyers montois sans augmentation de la taxe immondices comme cela se fait dans des communes avoisinantes.
 
 
Vous désirez nous soutenir ?
Prenez contact par téléphone au  0475/223460

lundi 24 décembre 2012

Réponse du PTB Mons à la déclaration de politique générale 2013-2018 de la majorité.

Ce 17 décembre avait lieu le premier "vrai" conseil communal de la Ville de Mons. Un débat sur la déclaration de politique générale 2013-2018 a eu lieu. Voici l'intervention du PTB qui en a profité pour faire quelques propositions :

Merci Monsieur le Bourgmestre,
 
Nous avons lu attentivement votre programme de législature pavé de bonnes intentions. Nous y avons relevé des points positifs pour les Montois comme par exemple : favoriser le commerce de proximité dans le Grand-Mons et l’arrêt des projets commerciaux de grande ampleur qui justement détruisent ce commerce de proximité. Mais aussi l’amélioration de l’éclairage public qui, pour lutter contre le sentiment d’insécurité, est beaucoup plus efficace et moins coûteux que des caméras. Monsieur le Bourgmestre empêché d’ailleurs avait dit lors d’un débat sur notre chaîne régionale que les caméras n’était pas la solution. Apparemment, la majorité a changé d’avis puisque de nouvelles caméras seront placées prochainement. D’autres éléments positifs à relever : le ramassage des objets encombrants une fois par an qui avait été injustement supprimé sans diminution de la taxe immondices, la protection des espaces verts et la création de nouveaux jardins communautaires, l’ouverture d’une nouvelle crèche, la mise à disposition de locaux pour les soirées estudiantines.

Cependant, au PTB, nous regrettons cette vision néolibérale des grandes villes en général qui se font concurrence pour attirer les touristes, les promoteurs immobiliers ou habitants à haut pouvoir d’achat et cette vision néolibérale de la Ville de Mons en particulier qui veut continuer à investir dans des projets de prestige et dans le même temps laisse des quartiers populaires livrés à eux-mêmes. On pense notamment au Domaine d’Epinlieu et à l’ancienne commune boraine de Flénu où, à part une magnifique salle CALVA, il n’y a plus rien : plus de poste, plus de banque ni même de distributeur de billets, plus de piscine alors que le programme de la législature précédente faisait de la rénovation de la piscine de Flénu une priorité (une promesse trahie donc). Une ligne de bus a même été supprimée à Flénu. Pour nous, il est essentiel de revaloriser les quartiers populaires avec l’installation de services de proximité communaux. Une commune à deux vitesses, le PTB n’en veut pas.

En matière d’emplois, le PTB ne croit pas que c’est en investissant dans des projets de prestige censés attirer les touristes que l’on va donner un travail stable aux milliers de jeunes qui attendent leur premier contrat d’embauche.
La Ville pourrait cependant intervenir pour la création de milliers d’emplois publics liés à la création d’une société publique de construction et de rénovation de logements. Une société nécessaire au vu des 1200 familles en attente de logement selon le collectif « Sans toit mais ensemble ». En atteignant des taux de 30% de logements publics comme c’est le cas aux Pays-Bas et dans les grandes villes allemandes, les locataires ne seraient pas que des allocataires sociaux mais également des travailleurs actifs et des indépendants. Cela permettrait à cette société publique de s’autofinancer par des versements de loyers raisonnables.

En matière de sécurité, le PTB ne pense pas que la solution au problème de la criminalité de proximité passe par plus de policiers et plus de caméras. Pas seulement parce qu’on a jamais vu une caméra voler au secours d’une victime mais parce que la raison principale de cette criminalité n’est pas le manque de policiers mais le manque d’emploi des jeunes et le sous-financement de notre enseignement. La sécurité est complètement liée au bien-être social. C’est ce chemin-là qu’il faut suivre !

En matière de propreté, le PTB ne pense pas qu’en augmentant le prix du sac poubelle blanc de 0,87 € à 1 €, on va améliorer la situation, au contraire. Les dépôts sauvages ont considérablement augmenté depuis l’introduction du sac payant ce qui coûte horriblement cher à la Ville. Pour preuve, vous ne trouverez jamais de sac blanc dans des dépôts sauvages. Le PTB propose qu’une quantité annuelle de sacs gratuits sans augmentation de la taxe immondices soit offerte aux familles comme cela se fait dans des communes environnantes non sans succès.

En matière d’action sociale, nous pensons comme la majorité que multiplier les petites infrastructures sportives dans les quartiers est une bonne chose à condition que cela soit accompagné d’un encadrement sérieux. On pense notamment aux animateurs de quartier.

En matière de santé, la médecine accessible à tous est aussi une priorité pour le PTB. C’est la raison pour laquelle nous sommes pour des maisons médicales qui proposent une médecine gratuite.

En matière de mobilité, nous nous battrons pour un élargissement de l’intra-muros au Grand Mons en commençant par mettre tous les étudiants montois sur le même pied d’égalité en proposant ce service gratuit aussi aux étudiants de UCL-Mons et de l’HELHa.

En matière de logement, pour le PTB, garantir l’accès à un logement de qualité pour tous, passe par la création d’une société publique de construction et de rénovation de logements. Seul un nombre élevé de logements publics pourra faire pression sur un marché locatif privé non régulé.

En matière de sport, nous pensons que fermer une piscine de proximité et abordable financièrement comme l’était celle de Flénu pour ouvrir une piscine de standing loin des quartiers populaires et inaccessible aux familles précarisées n’est pas le bon exemple à suivre. C’est d’autant plus injuste que bien souvent, ces familles n’ont pas les moyens de partir en vacances. Le sport pour tous, c’est aussi et surtout le sport pour toutes les bourses. C’est la raison pour laquelle nous nous battrons pour la réouverture de la piscine de Flénu, avec les Flénusiens. Une pétition est d’ailleurs en train de circuler et nous vous la remettrons Monsieur le Bourgmestre, en temps voulu.

Enfin, en matière de culture, nous regrettons cette vision élitiste de ce que peut être la culture. La culture populaire, ce n’est pas que du divertissement, tout le monde est capable de réfléchir à son niveau. Pour le PTB, la culture est un moyen d’émancipation des travailleurs à travers les prestations artistiques, un moyen d’acquérir un esprit critique de la société dans laquelle nous vivons afin de la changer vers une société des gens d’abord et pas du profit.

Merci de m’avoir écouté.



jeudi 29 novembre 2012

Quelques dates à retenir!


lundi 3 décembre 2012-18h00-Hôtel de ville de Mons-Grand Place-

Conseil communal et prestation de serment de notre conseiller John Beugnies

vendredi 14 décembre 2012-18h30-local du PTB à Jemappes-

Formation "Marx pour les Nuls": Insécurité, délinquance, violences, libérations conditionnelles...quelles sont les solutions du PTB?


lundi 17 décembre 2012-18h30-Hôtel de ville de Mons-Grand Place-

Conseil communal


17, 19, 21 décembre 2012 et 7, 9, 11 janvier 2013-Mons-Cour de Justice-

Procès des Mésanges


et aussi...
Chaque mercredi, de 17 à 19h, dans notre local, permanence des Ecrivains Pour Le Peuple. Il est conseillé de prévenir de votre visite. Nous pouvons aussi, si le jour ne vous convient pas ou si vous n'avez pas les moyens de vous déplacer, aller à votre rencontre. Fixez rendez-vous avec nous!











samedi 24 novembre 2012

Ecrivains Pour le Peuple


Un service d'écrivains publics existe depuis le mois d'août. Chaque mercredi, une permanence est organisée afin de recevoir, bénévolement et dans la discrétion, les personnes qui se retrouveraient en délicatesse avec l'administration. Problèmes de loyers, de factures énergétiques, lettre à un avocat, séparation, problèmes financiers, problèmes fiscaux,... Notre équipe est là pour vous écouter et vous guider. Vous n'êtes plus seul face au système.

Si vous même rencontrez des problèmes dans votre quotidien, n'hésitez donc pas à prendre rendez-vous avec nous.

Pour les autres, nous vous demandons de nous faire connaître auprès de ceux qui en ont besoin!

Les permanences se tiennent le mercredi de 17 à 19h, dans notre local.
5, avenue du plan incliné-7012 Jemappes
tel.:065/26.96.57
Il est préférable de prendre rdv-Nous pouvons aussi nous déplacer!
Contactez-nous!




Attention: En raison d'une action de Solidarité envers le Peuple Palestinien, ce mercredi 28/11/2012, Grand Place de Mons, 17h, la permanence sera exceptionnellement fermée.

samedi 17 novembre 2012

Retour sur la journée de Solidarité du 14/11/2012


Le PTB était présent lors de l'action organisée par la FGTB Mons-Borinage qui a rassemblé
plus de 500 manifestants dans les rues de Mons.
Symboliquement, le parcours débutait devant les bureaux de l'Onem pour rejoindre le C.P.A.S. de Mons.
La FGTB a voulu ainsi montrer le chemin qu'emprunteront beaucoup de travailleurs sans emploi à cause de la dégressivité des allocations de chômage imposée par le gouvernement Di Rupo.

Sandra Goret (secrétaire régionale FGTB Mons-Borinage) :
" Dans la région de Mons-Borinage, il n'y a qu'une offre d'emploi disponible pour 29 demandes. Le taux de reconversion après licenciements collectifs et individuels est passé d’une moyenne de 70% il y a 5 ans à 66% en 2011, et frôle, en chiffre provisoire, le seuil des 50 % en 2012. Chaque jour apporte son lot de licenciements et envoie les travailleurs au chômage où leurs allocations sont rabotées en-dessous du seuil de pauvreté, et cela soit disant afin de les « responsabiliser » ou de les « activer » dans la recherche d’ emploi...
L’austérité nous plonge dans une spirale sans fin d’appauvrissement généralisé. Ça ne marche pas, mais on continue quand même...
Ce qu’ils veulent, ce n’est pas sauver l’euro. C’est nous imposer leur modèle ultralibéral "
 


John Beugnies (PTB Mons) :
" Comme Parti de gauche, nous ne pouvons accepter que les travailleurs avec ou sans emploi payent une crise dont ils ne sont en rien responsables. Aujourd'hui, on nous répète sans cesse que la crise, c'est à cause d'un problème compétitivité ou c'est à cause du coût du travail alors qu'en réalité elle a été causée par les spéculateurs, les banquiers et les millionnaires. C'est eux qui doivent payer cette crise, pas les travailleurs. "

mardi 13 novembre 2012

14 novembre 2012

Le PTB appelle ses membres à soutenir les actions syndicales
de ce 14 novembre
 
Le PTB Mons-Borinage sera sur le terrain, comme déjà dimanche à Ford Genk, tout au long de cette journée de Solidarité.
 
« Nous saluons la journée d'action commune européenne de ce 14 novembre et nous appelons tous nos membres à y participer dans leurs entreprises. Face à une Union européenne qui étrangle les peuples sous l'austérité mais vient au secours des banques, une riposte commune du monde du travail s'amorce. Le 14 novembre est dans ce sens une journée historique », se réjouit Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB.
 

Nous sommes devant un choix de société. Nous n’avons pas d'autre option que de résister :

- Nous sommes contre les taxes contre l'homme de la rue, comme la hausse de TVA. Mais nous sommes pour imposer les plus riches avec une taxe des millionnaires (qui rapporterait 8 milliards) et la suppression des intérêts notionnels (4 milliards).

- En diminuant les salaires directs et indirects, nous enfoncerons encore plus le pays dans la crise. Aussi, nous nous opposons à toute atteinte à l'indexation. Y compris via une « neutralisation » de l'index pour la hausse de la TVA. Toucher à ça, c'est toucher à l'index.

- Pour l'emploi, le gouvernement doit arrêter de supprimer des emplois publics. Et baisser les cotisations sociales fera augmenter les bénéfices et ne créera pas d'emplois. Ce qui est nécessaire, c'est une loi Ford qui rende plus difficile les licenciements, au lieu d'assister fiscalement les multinationales.

(Service de presse du PTB)

 



 
 

lundi 12 novembre 2012

Appel de la FGTB-Mons 14 novembre 2012


Le 14 novembre, la FGTB est aux côtés des travailleurs avec ou sans emploi !!!
Les travailleurs d’aujourd’hui sont les demandeurs d’emploi de demain !!!
Nous sommes tous des travailleurs européens !!!
L’austérité, ça ne marche pas!
 
La FGTB Mons-Borinage vous donne rendez-vous dès 10h30 le 14 novembre 2012 place des Archers à Mons (face à l’ONEM).
Un cortège partira en direction du CPAS rue de Bouzanton à Mons.
Cette action représentera la direction donnée aux travailleurs licenciés et sacrifiés par les mesures gouvernementales et tout le respect qu’on leur attribue.

Accueil par le CPAS qui sera également en manque de moyens humains et financiers pour accueillir et répondre au mieux à ces mesures.
Prise de parole de la Secrétaire régionale.

Duferco, Ford Genk, Photo Hall, Dow Chemical, HP, Arcelor-Mittal, Staples, Colgate, Philips…
D’un côté on jette des travailleurs qui ont tout donné au sein de leur entreprise, de l’autre on les considère comme des ex- travailleurs « qu’il faut motiver rapidement à retrouver un emploi » par la réduction plus rapide de leurs allocations de chômage !!!
Les travailleurs ont cédé des acquis sociaux au nom de la compétitivité, on leur a promis que leurs efforts porteraient, qu’ils deviendraient plus attractifs ; ils ont vécu la crainte de perdre leur emploi, par des menaces continuelles et ou des mensonges organisés,…
Ainsi, les allocations de chômage des chefs de ménage diminueront par phases de 12 %, celles des isolés de 17,5 % et celles des cohabitants, de 40 %.
Quelle logique ? On diminue les allocations pour que les demandeurs d’emploi dégotent plus rapidement un nouveau job alors que dans certaines de nos régions, 1 emploi est disponible pour 29 demandeurs.
Le taux de reconversion après licenciements collectifs et individuels est passé d’une moyenne de 70% il y a 5 ans à 66% en 2011, et frôle, en chiffre provisoire, le seuil des 50 % en 2012.
Chaque jour apporte son lot de licenciements et envoie les travailleurs au chômage où leurs allocations sont rabotées en-dessous du seuil de pauvreté, et cela soit disant afin de les « responsabiliser » ou de les « activer » dans la recherche d’emploi.
L’austérité nous plonge dans une spirale sans fin d’appauvrissement généralisé. Ça ne marche pas, mais on continue quand même.
On veut nous imposer un nouveau « Pacte Budgétaire » pour nous forcer à instaurer la « règle d’or », une austérité renforcée et sans fin.
Ce qu’ils veulent, ce n’est pas sauver l’euro. C’est nous imposer leur modèle ultralibéral:
-des salaires de misère et des travailleurs flexibles, soumis et précarisés
-des syndicats sans pouvoir de négociation
-un appauvrissement des chômeurs et des autres allocataires sociaux
-des pensions, une protection sociale et des services publics privatisés.
Nous voulons des emplois!
Ce n’est pas d’austérité dont nous avons besoin, mais d’emplois et d’une fiscalité juste.
Il nous faut un véritable plan de relance de notre économie, de nos industries.
Il nous faut des investissements dans les grandes infrastructures, l’industrie et la recherche, pour aller vers une économie moins énergivore.

Il nous faut :
-une Europe au service des gens et non pas au service des banques
-une croissance durable et des emplois de qualité pour tous
-une véritable protection sociale et pas la charité
-des services publics de qualité
(ce qui ne va pas de pair avec les mesures annoncées sur le non remplacement des agents des services publics)
1 remplacement sur 5 départs au niveau fédéral.
1 remplacement sur 3 départs au niveau régional.
Ces mêmes services publics (CPAS) qui devront assurer l’accueil est le financement des mesures prises au niveau des allocations de chômage. Dégressivité, suppression d’allocations à l’horizon 2015).

On ne réduira le poids de nos dettes publiques que par une fiscalité juste, par la relance de l’économie, par la demande et par la mutualisation des dettes, pour construire une véritable solidarité européenne.

dimanche 4 novembre 2012

Soutenez les victimes de l'incendie des Mésanges !


Soutenez les victimes de l'incendie des "Mésanges" !
 
 Le procès démarre enfin devant le Tribunal Correctionnel à Mons,
le mercredi 21 novembre à 9 h.

L'ancien bourgmestre de Mons, Maurice Lafosse, n'échappera pas au Tribunal Correctionnel pour le drame des "Mésanges". L'incendie de cet immeuble social, à Mons, avait fait 7 morts en 2003.
Maurice Lafosse, qui présidait la SORELOBO, la société de logement social propriétaire de l'immeuble, avait introduit un pourvoi en cassation contre son renvoi devant le Tribunal.
Un pourvoi qui a été rejeté récemment.
Maurice Lafosse ainsi que son beau-fils, Victor Zdanov, directeur-gérant de la société à l'époque des faits, seront donc bien jugé pour homicide involontaire par défaut de prévoyance et de précaution. Maintenant que tous les recours sont épuisés, le procès va pouvoir s'ouvrir devant le Tribunal Correctionnel de Mons.
Une première audience d'introduction est programmée le mercredi 21 novembre à 9h devant la troisième chambre du Tribunal.
 
 Une présence forte est souhaitée car il s'agit bel et bien du vrai démarrage du procès !

 
 
Adresse: Cours de Justice Mons-Tribunal Correctionnel
Rue des Droits de l'Homme 1- 7000  Mons

lundi 15 octobre 2012

Merci!


On l'a fait, on n'a rien lâché et après une soirée très stressante,
notre camarade John Beugnies a décroché brillamment une place au Conseil Communal de la ville de Mons!
Dès maintenant, nous nous mettons au travail afin de défendre le citoyen et apporter un vent nouveau, une autre vision de la société, une autre façon de faire de la politique.
La Gauche est enfin de retour à Mons!


vendredi 12 octobre 2012

Débat électoral provincial sur Télé MB

Voici la brillante prestation de nos représentants
lors du débat électoral provincial sur Télé MB...
 
Bravo Anita, bravo Gaëtan!
 
 


samedi 6 octobre 2012

Soutenons notre tête de liste!

  Soutenons notre tête de liste pour qu'ensemble un élu PTB+ franchisse les portes de l'Hôtel de Ville!

 
Si j'ai décidé de m'engager auprès des Montois, c'est parce que je constate, jour après jour, une inégalité sociale grandissante entre les citoyens. Bon nombre de Montois sont actuellement dans une détresse immense et la misère dans notre commune, qu'on croyait appartenant au passé, refait surface de manière fulgurante. Rien ne sert de détourner les yeux, dans tous les quartiers nous le constatons tous. Même si souvent elle se cache, il suffit de nous souvenir de l'hiver dernier où les médias ont dû faire appel à la charité populaire.

Comment pouvons-nous vivre heureux et abandonner nos camarades à leur triste sort ?

Cette situation n'est pas une loi immuable de la nature mais elle résulte de décisions politiques prises en connaissance de cause. Là où des lois existaient pour protéger les plus faibles, les partis au pouvoir les détricotent maille après maille pour que finalement, seuls les plus aisés ne sentent pas le froid les ronger.

Au PTB, nous pensons que les décisions politiques prises par la commune ont une influence directe dans notre vie de tous les jours et c'est là que nous devons intervenir. Par exemple, lorsque la Ville de Mons décide d'investir dans un Palais des Congrès et un hôtel de luxe pour favoriser le "tourisme d'affaires" au lieu d'utiliser cet argent pour aider les familles précarisées, elle les pousse vers l'exclusion et la misère. Lorsque la Ville de Mons veut utiliser la géothermie pour chauffer la future gare de Mons au lieu de chauffer des maisons sociales ou des bâtiments scolaires, elle privilégie le prestige à l'utile. Ou bien encore lorsque la Ville de Mons décide de fermer la piscine de Flénu pour ouvrir un centre aquatique au "Grand Large" et faire payer les habitants 3,5 fois l'ancien prix, elle exclut des joies de la natation de nombreuses familles modestes. C'est d'autant plus dommageable que ces familles n'ont probablement pas l'occasion de partir en vacances. J'ai même entendu certaines "belles personnes" se réjouir de ne plus côtoyer le "quart monde" comme elles l'appellent. Quel mépris ! Bref, ces quelques exemples prouvent qu'un vrai parti de gauche, proche des gens est indispensable à Mons. Le PTB représente pour moi cette gauche décomplexée qui ne baisse pas les yeux devant les intimidations de toutes sortes. C'est la raison pour laquelle nous désirons plus que tout que notre commune soit une commune plus juste, dans laquelle tous les montois, qu'ils habitent Mons-Ville, Jemappes, Flénu, Cuesmes, Ghlin ou toute autre du Grand-Mons, puissent bénéficier du même bien-être.

La tâche sera rude mais ensemble, nous pouvons y parvenir.

Nous nous battrons pour que l'isolement des personnes âgées, l'exclusion des familles précaires, la difficulté de trouver un logement social alors que nombre d'entre-eux sont vides, les bâtiments scolaires en mauvais état, les trottoirs dégradés et inadaptés aux personnes à mobilité réduite ou même aux poussettes, les rues sales, l'alcoolisme, la drogue, et bien d'autres exemples émanant d'une gestion communale déséquilibrée ne soient plus qu'un mauvais souvenir prouvant ainsi que le vrai socialisme n'est pas mort à Mons.


Mes chers amis, voisins, concitoyens, rendez-vous le 14 octobre pour leur montrer que nous avons notre mot à dire !


Votre dévoué,

John Beugnies

jeudi 4 octobre 2012

Les listes complètes du PTB Mons-Borinage

 
Voici les listes complètes déposées par la section Mons-Borinage du PTB pour les élections communales et provinciales
du 14 octobre 2012
 
 
Pour la Ville de Mons: Liste PTB+/ numéro 6
 
1
BEUGNIES
John
Employé
2
MICHELS
Thérèse
Factrice
3
POTTIEZ
Alain
Agent SNCB
4
CAMPION
Alice
Etudiante
5
BUREAU
Christophe
Employé ORES
6
COUTURIAUX
Marie-Claire
Retraitée
7
DRALTA
Rémy
Agent des Postes
8
BOTSIS
Sofia
Agent des Postes
9
QUINET
Bernard
Assistant Social
10
MAESSCHALCK
Renée
Sans profession
11
BERNARD
Pascal
Agent des Postes
12
ESTIEVENART
Gilberte
Retraitée
13
STEINGUELDOIR
Pascal
Boulanger pâtissier
14
RUBIALES RAMIREZ
Isabel
Sans profession
15
LAURENT
Géry
Pensionné
16
DEGAUQUIER
Claudine
Pensionnée
17
QUENON
Jean-Claude
Opérateur informatique
18
PILON
Yvette
Pensionnée
19
BASSO
Giovanni
Employé
 
Pour la Province :
 
District de Mons
 
 
1
LELONG
Gaëtan
Enseignant
2
CAMPION
Alice
Etudiante
3
ANDRE
Fabian
Agent des Postes
4
MICHELS
Thérèse
Factrice
 
 
District de Boussu
 
 
1
MAHY
Anita
Employée
2
DUBRUILLE
Joël
Agent des Postes
3
VANDERSTRAETEN
Jean-Claude
Fonctionnaire
4
LIETART
Sandrine
Sans profession
5
FABROT
Maurice
Retraité
6
AMORY
Véronique
Caissière
7
DELVALLEE
« Maryvonne »
Pensionnée
 

mardi 25 septembre 2012

Si la culture est l'affaire de tous, c'est aussi l'une des préoccupations du PTB Mons-Borinage!


 

Le constat du PTB+

La fracture sociale en matière d'accessibilité à la culture est vécue comme un problème majeur par une grand partie de la population.

Les autorités donnent la priorité unilatérale à la sauvegarde d'un certain patrimoine et à la défense de grandes infrastructures. Le but clairement énoncé est d'instrumentaliser la culture comme appât économique et touristique dans le cadre d'une stratégie marchande de « city marketing ». Les grandes villes essaient de se vendre et misent tout sur une politique « événementielle ».

Le PTB+ ne s'oppose évidemment pas à ces événements, mais dénonce les déséquilibres entre ce type de projets, certes utiles, et la multitude d'autres projets émanant des associations et des créateurs artistiques. On délaisse de cette manière la culture pour et par les habitants et on construit uniquement une culture « vendeuse » sur le marché national et international.

La vision du PTB+

La culture doit être populaire, au sens propre du terme, c'est à dire accessibles et ouvertes à tous. Elle contribue, ainsi que le sport et les loisirs, à la création d'une société solidaire et émancipée où chacun apprend à se connaître et à développer ses aptitudes et sa créativité.

Le secteur privé considérant ces talents comme une source d'exploitations et de profit à maximaliser, le PTB+ réclame une vie culturelle publique financée à hauteur de ces défis.

Ainsi les communes et les villes doivent encourager les institutions culturelles à se saisir de leur rôle d'éducation permanente et développer une collaboration efficace entre le secteur social et le secteur culturel pour organiser une offre destinée à tous. Plus d'efforts sont aussi nécessaires pour déployer des initiatives culturelles à l'égard de groupes cibles plus vulnérables.

La culture, c'est beaucoup de petits réseaux qui travaillent chacun de leur côté sans mutualisation possible des moyens matériels ni circulation d'information sur de possibles subsides ou aides financières. Un bureau d'accueil communal doit être mis sur pied pour faciliter la communication et aider à l’élaboration de projets.

Mais le premier remède reste évidemment d'augmenter de manière durable les moyens dédiés à la culture.

Nos propositions

1-Plus d'investissements et moyens financiers pour une culture accessible à tous.
2-Créer des espaces de productions et diffusions artistiques.
3-Investissements publiques dans des salles et des équipements nouveaux pour la vie associative.
4-Revaloriser le statut du bénévole.
5-Inclure l'accès à la culture dans les priorités de l'enseignement.
6-Favoriser la collaboration entre les écoles et les associations culturelles.
7-Créer un « pass culture » entièrement gratuit pour les jeunes.





PTB+//Liste numéro 6//Mons



 






dimanche 23 septembre 2012

Hier Manifiesta, demain les élections!

 
Voilà, Manifiesta 2012 est derrière nous et cela fut une réussite! Une impression énorme de ne pas se sentir seul au Monde et de continuer à croire en une société nouvelle.
Notre combat immédiat, c'est celui des élections communales et provinciales du 14 octobre 2012.
C'est le moment de ne rien "lâcher". Affichons, distribuons, partageons, aimons!
Dès lors, n'hésitez pas à nous contacter à notre secrétariat pour obtenir du matériel de campagne!
Tous solidaires pour que nos idées gagnent du terrain!
 
 

mercredi 19 septembre 2012

Manifiesta 2012...c'est déjà vendredi!

C'est déjà ce vendredi!
 
Il reste encore des places pour ManiFieSta 2012 qui débutera dès ce vendredi 21 septembre!
 
Si vous souhaitez y participer, les places sont en préventes au prix de 12 euros
 (réductions possibles).
 
Contact: 065/269657



jeudi 6 septembre 2012

Programme PTB+ Mons-Borinage-part 2

Voici un aperçu du programme du PTB+ pour l'élection communale de Mons, le 14/10/2012.

Aujourd'hui, vous découvrirez les positions de notre liste concernant le logement et l'enseignement.

Bonne lecture!


« Vos priorités, nos propositions ! »

 
 
Le logement

Création de nouveaux logements populaires accessibles à tous
Nous proposons, afin de faire contrepoids à la flambée des prix du marché privé de l'immobilier, le développement d'un parc fort de logements publics.
Le PTB propose de diminuer les budgets prévus pour la création d'un nouveau « centre ville » destiné à une élite autour de la nouvelle gare afin de créer 3000 logements populaires financés par une société publique de construction et rénovation de logements.

Fin des marchés privés pour la rénovation des logements sociaux
Le PTB propose de créer un service communal de remise en ordre des logements sociaux afin d'avoir un suivi constant sur les travaux et permettre la création de nouveaux emplois publics.

Revalorisation des quartiers populaires
Nous proposons de créer des équipements culturels de proximité abordables pour chacun. Nous voulons aussi réhabiliter les différentes piscines publics du Grand Mons ainsi que créer ou développer des antennes des services communaux.
Pour le PTB, il est vital d'investir dans toutes les communes du Grand Mons.
 
 
L'enseignement

Organisation de ramassages scolaires gratuits pour tous les étudiants de moins de 14 ans
Ces ramassages permettront de désengorger les transports en communs bondés aux heures de pointes, de laisser les places assises aux travailleurs et de ne pas laisser livré à eux même des jeunes sortant à peine de l'école primaire.

Organisation gratuite de garderies dans toutes les écoles et création d'écoles de devoirs gratuites
Le secteur public doit reprendre la main pour améliorer l'accueil extra scolaire et le rendre gratuit.
 

Pour rappel, de tels services peuvent être financé par le revenu d'une taxe sur les millionnaires. Un impôt d'1% sur le patrimoine au dessus d'1 million d'euros rapporterait près de 8 milliards d'euros dont la moitié seraient consacrés à la création d'emplois et un milliard servirait directement à l'enseignement.

mercredi 5 septembre 2012

Programme PTB+ Mons-Borinage-part 1

Voici un aperçu du programme du PTB+  pour l'élection communale de Mons, le 14/10/2012.

Aujourd'hui, vous découvrirez les positions de notre liste concernant la problématique des déchets et la mobilité. Demain, nous traiterons du logement et de l'enseignement.

Bonne lecture!


« Vos priorités, nos propositions ! »

Les déchets

Les sacs poubelles gratuits
Le PTB est pour la distribution d'une quantité de sacs poubelles blancs gratuits fournis par la Ville et ce, sans augmentation de la taxe immondices.
En effet, nous payons une taxe sur les immondices déjà très élevée alors que nous trions gratuitement nos déchets à la source au bénéfice, notamment, d'une société privée dont le but est bien sûr de dégager un maximum de bénéfice !

Création de zones de compostage de proximité
Limiter les déchets à la source reste la meilleur politique à adopter. Nous proposons de créer des zones de compostage dans chaque quartier afin de diminuer l'emploi des sacs et de respecter un peu plus notre environnement.

Ramassage gratuit des objets encombrants 
Tout le monde n'a pas l'opportunité de se rendre au parc à conteneurs. Afin de garantir ce service à toute la population, nous réclamons la remise en fonction du ramassage régulier et gratuit des encombrants.

La mobilité

Elargissement des circuits de bus intra-muros gratuit au Grand Mons
Tous les montois sont égaux devant les taxes mais ne bénéficie pas des mêmes services. De plus, le réseau TEC étant mal structuré, des connexions entre des villages voisins (Cuesmes/Jemappes, par ex.) sont très compliquées. Cela engendre surcoût et perte de temps. Cet élargissement pourra permettre, si les retombées annoncées de Mons 2015 s'avèrent correctes, aux touristes de voyager gratuitement dans le Grand Mons.

Réfection et sécurisation des trottoirs et des rues du Grand Mons
Trop de rues et de trottoirs sont à l'abandon dans le Grand Mons. Il est temps de s'occuper de tous les montois ! Trop de personnes âgées ou de personnes à mobilité réduite sont encore réduite à rester chez elles à cause du mauvais état des trottoirs et des rues.

Revalorisation de toutes les gares du Grand Mons
Aux heures de pointes, rejoindre Mons est beaucoup plus rapide en train qu'en bus ou en voiture et surtout plus écologique. C'est un non sens d'investir autant dans un projet de gare pharaonique à Mons sans remettre en valeur les autres gares du Grand Mons.

dimanche 26 août 2012

Ne dites plus les Ecrivains Publics mais
 
 Ecrivains Pour le Peuple
 
Un service gratuit du PTB Mons-Borinage 
pour le Peuple et par le Peuple.
Dès ce mercredi 29 août 2012, à partir de 17 heures, nos écrivains seront disponibles pour répondre à vos questions et vous aider dans vos démarches administratives.
N'hésitez pas à franchir la porte de notre local, nous traiterons chaque cas dans la stricte discrétion.

mercredi 22 août 2012

Les Ecrivains Publics...la présentation!

 
 
 
 
 
Ce nouveau service, gratuit, débutera le mercredi 29 août 2012, de 17 à 19h, dans nos locaux de l'avenue du plan incliné à Jemappes.
Trois écrivains seront à votre disposition pour vous guider dans vos différentes démarches administratives. Nous sommes là pour vous aider!
 
 
 

samedi 18 août 2012

Les Ecrivains Publics

La présentation du nouveau service gratuit du PTB Mons-Borinage, "Les Ecrivains Publics", aura lieu ce mercredi 22 août 2012, à partir de 17 heures, dans notre local.
Ce service débutera le 29 août 2012.





lundi 13 août 2012

LE PETIT DEJEUNER DU PTB-2 SEPTEMBRE 2012





Dimanche 2 septembre 2012

dès 10h30 le PTB Mons-Borinage
vous invite au

PETIT DÉJEUNER (gratuit!)



Assemblée élections communales 2012




Le PTB Mons-Borinage a un programme proche des préoccupations des gens, résultat d'une enquête auprès d'un échantillon représentatif de 250 personnes.

Nous voulons le faire connaître très largement. Nous avons besoin de vous !


Au Programme :


  • Notre plan d'action : petits et grands coups de main, il y en aura pour tous
         les goûts !
  •  Présentation du dépliant-programme, des affiches , listes et candidats !





Lieu : Secrétariat PTB
Avenue du Plan Incliné 5
7012 Jemappes
Infos et réservations (petit déjeuner): 065/269657



S’il vous est impossible d’y assister, mais que vous souhaitez nous  connaître ou nous aider, contactez nous au même numéro de téléphone ou bien par courriel.





Voyage en car au départ de Mons gratuit!
Réservez dès aujourd'hui!


Tél : 0475 / 54.38.41